Symbole du Gouvernement du Canada
Aperçu des constatations clés  Page suivante >>

AIRES PROTÉGÉES

État et tendances
continueaires terrestres protégées – nombre satisfaisant; leur représentation continue de s'améliorer

Sain, s'améliore lentement ou modérément
aires marines protégées – nombre médiocre; progrès réalisés dans l'établissement d'aires à protéger

Altéré, s'améliore lentement ou modérément

CONSTATATION CLÉ 8. La superficie et la représentativité du réseau d'aires protégées ont augmenté ces dernières années. Dans bon nombre d'endroits, la superficie des aires protégées est bien au-delà de la valeur cible de 10 % qui a été fixée par les Nations Unies. Elle se situe en deçà de la valeur cible dans les zones fortement développées et dans les zones océaniques.

Cette constatation clé est divisée en quatre parties :

L'objectif des aires protégées est habituellement de protéger la biodiversité ou les ressources culturelles1. Certaines aires protégées sont gérées exclusivement aux fins de la biodiversité, alors que d'autres permettent la pratique de loisirs, et d'autres encore permettent l'utilisation des ressources sous des régimes de gestion qui ne présentent aucune menace pour la durabilité à long terme du milieu naturel. Les aires protégées sont importantes, because car elles se prêtent à l'évolution des processus écologiques, fournissent des refuges aux espèces en péril et constituent des référentiels de ressources génétiques. Elles sont également des sites de loisir, de renouvellement spirituel et de conservation de lieux comportant une valeur culturelle. Les aires protégées sont un outil de protection de la biodiversité. La gestion durable des terres à l'extérieur des aires protégées est
tout aussi importante.

Monde

Tendances mondiales

Plus de 12 % de la surface terrestre mondiale et 5,9 % des eaux territoriales font partie d'une aire protégée. Les aires protégées ne sont pas réparties uniformément. Cinquante six pour cent des écorégions terrestres mondiales et 18 % des écorégions marines ont atteint le seuil de 10 % d'aires protégées fixé par la Convention sur la diversité biologique3.

 

 

 

 

 

 

Aperçu des constatations clés