Aires protégées

Photo : Otaries de Steller © Environnement Canada
Otaries de Steller

Aires marines protégées

Superficie (en milliers de km2),
Graphe : Aires marines protégées. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
Source : Environnement Canada, 20092.

Environ 45 280 km2 (0,6 %) des océans du Canada sont protégés2. Même si de nombreuses aires protégées sur les côtes canadiennes comprennent des aires marines, la désignation spécifique d'aire marine protégée est plus récente. Elle inclut certaines aires marines d'importance mondiale telles que la zone de protection marine du Gully, le plus grand canyon sous-marin de l'est de l'Amérique du Nord, située à 200 km au large des côtes de la Nouvelle-Écosse et le mont sous-marin Bowie, un grand volcan sous-marin situé à 180 km à l'ouest d'Haïda Gwaii (Colombie-Britannique).

Réserve d’aire marine de conservation gwaii haanas et site du patrimoine haïda

La réserve d'aire marine de conservation Gwaii Haanas et le site du patrimoine haïda sont la plus récente zone de protection marine du Canada, s'étendant sur 3500 km2 d'eau et de fond marin. Avec la réserve du parc national Gwaii Haanas adjacente, une aire protégée contiguë de 5000 km2, elle s'étend maintenant de la toundra alpine des pics montagneux jusqu'à l'océan profond au-delà de la plate-forme continentale, en passant par la forêt pluviale tempérée. La zone marine se démarque par ses écosystèmes variés et uniques qui comprennent des récifs coralliens en eau profonde, des forêts de varech et des herbiers de zostères marines. Près de 3500 espèces marines vivent dans cette zone, notamment des poissons, mollusques et crustacés ayant une valeur économique importante, des populations d'oiseaux marins en âge de reproduction et des mammifères marins tels que des baleines, des dauphins et des otaries. Cette zone sera cogérée par la nation haïda et le gouvernement fédéral4, 5.

Zone de protection marine du gully

Le Gully, comprenant une aire de 2364 km2, est situé au large des côtes de la Nouvelle-Écosse, près de l'île de Sable. L'importance écologique de cette aire est bien établie, et elle comprend la plus grande diversité connue de corail au Canada atlantique, 14 espèces de mammifères marins, dont la population en voie de disparition du plateau néo-écossais des baleines à bec communes, et une grande variété de poissons, d'oiseaux marins et d'animaux des grandes profondeurs6, 7. Le Gully est géré à l'aide d'un système de classification en zones qui protège les eaux profondes de toutes les activités d'extraction, qui permet certaines activités de pêche dans la tête et les parois du canyon, les canyons d'alimentation et le talus continental, et qui permet les activités dans les bancs de sable adjacents si elles ne perturbent pas l'écosystème au-delà de la variabilité naturelle8.