Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Sommaire des éléments probants relativement aux constatations clés pour l’écozone+ de la Taïga du Bouclier

Généralités sur l’écozone+

La Taïga du Bouclier s'étend de part et d'autre de la baie d'Hudson, des Territoires du Nord-Ouest au Labrador. Cette vaste étendue peu peuplée est couverte de forêts ouvertes, de zones arbustives, de toundras et de terres humides recouvrant le bouclier précambrien. Les aménagements hydroélectriques, en particulier du côté est de la baie d'Hudson, constituent le principal facteur de stress local, malgré qu'il y a aussi des projets d'exploration et d'exploitation minières à l'échelle de l'écozone+. Les changements climatiques touchent l'écozone+ entière. Le tableau 1 donne un aperçu de l'écozone+.

Tableau 1. Aperçu de l'écozone+ de la Taïga du Bouclier
Superficie1 346 430 km2 (14 % du Canada)
TopographieForêt ouverte où dominent des conifères de petite taille, s'éclaircissant progressivement en zone arbustive et en toundra à mesure que la latitude augmente (figure 2)
Environ 13 % de la superficie est couverte de terres humidesNB18
Climat

Le climat est très différent à l'est et à l'ouest de la baie d'Hudson, l'ouest étant plus froid et plus secNB19:

  • Ouest : Température annuelle moyenne de -8 °C avec 200 à 500 mm de précipitations.
  • Est : Température annuelle moyenne de 0 °C avec 500 à 800 mm de précipitations.
Bassins fluviaux

L'ouest de la baie d'Hudson se jette dans :

  • l'océan Arctique en empruntant le bassin de la rivière Coppermine et le bassin du Mackenzie;
  • la baie d'Hudson en empruntant les rivières Thelon et Dubawnt et d'autres réseaux fluviaux;

L'est de la Baie d'Hudson se jette dans : 

  • les baies James et d'Hudson en empruntant la rivière La Grande et d'autres réseaux fluviaux;
  • la baie d'Ungava;
  • l'océan Atlantique.
Géologiel'écozone+ recouvre le bouclier précambrien; 75 % de sa surface terrestre est couverte de till
La majeure partie de l'écozone+ se situe entre 100 et 600 m au-dessus du niveau de la mer
PergélisolPergélisol continu et discontinu à l'ouest de la baie d'Hudson
Pergélisol sporadique sur la majeure partie de la Taïga du Bouclier à l'est de la baie d'Hudson
PeuplementRégion peu peuplée (42 000 habitants en 2006), comprenant un certain nombre de petites agglomérations (figure 3)
L'agglomération la plus importante est Yellowknife (T.N-O.) (20 000 habitants en 2006)
Les Autochtones forment environ 60 % de la population
ÉconomieLa chasse, la pêche et le commerce de la fourrure constituent une part importante de l'économie salariée et non salariée de bon nombre de petites collectivités
L'exploration et l'exploitation minières, les aménagements hydroélectriques, le transport et la prestation de services gouvernementaux constituent les piliers de l'économie salariée
DéveloppementProjets d'exploration et d'exploitation minière axés sur les métaux communs, l'or et les diamants
Projets hydroélectriques en cours ou envisagés, surtout à l'est de la baie d'Hudson

Territoire : l'écozone+ de la Taïga du Bouclier couvre les régions nordiques de cinq provinces (Terre-Neuve et Labrador, Québec, Manitoba, Saskatchewan et nord-est de l'Alberta) et de deux territoires (le sud du Nunavut et une partie importante des Territoires du Nord-Ouest). Environ 60 % des habitants sont des Autochtones : des nations algonquines sont établies dans la partie est (Cri de la baie James, Cri, Innu, Inuit du Labrador) et athapascanes (Inuit, Déné du Sahtu, Akaitcho, Tlicho) et Métis dans l'ouest. Les structures gouvernementales autochtones et les pouvoirs qu'elles détiennent varient beaucoup d'une région à l'autre, selon le statut des ententes sur les revendications territoriales.

Division est-ouest : l'écozone+ de la Taïga du Bouclier est séparée par la baie d'Hudson en une partie orientale et occidentale. Bien que les deux parties possèdent plusieurs caractéristiques communes, la vaste séparation géographique ainsi que la diversité du climat et l'influence des diverses instances gouvernementales nous amènent souvent à aborder chaque partie séparément.

Figure 2. Couverture terrestre de l'écozone+ de la Taïga du Bouclier en 2005
Les superficies classées zone urbanisée, zone agriculturelle ou neige/glace/glacier sont négligeables (<0,01 %); il n'y a pas de prairies. Les zones « perturbées » en rouge sont des brûlis récents (zones brûlées).
Carte et Diagramme
Source : Ahern et al., 2011NB16
Description longue pour Figure 2.

Cette figure comprend une carte et un diagramme à barres empilées montrant la classification de la couverture terrestre dans les parties est et ouest de l'écozone+ de la Taïga du Bouclier. La forêt (44 %) prédomine dans la moitié sud des parties est et ouest de l'écozone+. Les arbustaies (9 %) et les zones brûlées (8 %) sont parsemées à l'intérieur des zones forestières, les zones brûlées étant plus nombreuses dans la partie ouest de l'écozone+. Des terres dénudées ou à végétation basse prédominent (39 %) le long de la limite nord de l'écozone+, particulièrement dans la Taïga du Bouclier est.

Figure 3. Tendances de la population humaine dans l'écozone+ de la Taïga du Bouclier
diagramme
Source : Environnement Canada, 2009NB20
Description longue pour Figure 3.

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes :

AnnéeNombre de personnes
197126,165
197627,249
198130,859
198627,804
199134,029
199636,888
200138,116
200641,682

Haut de la page

Note de bas des pages

NB 16

Ahern, F., Frisk, J., Latifovic, R. et Pouliot, D. 2011. Surveillance à distance de la biodiversité : sélection de tendances mesurées à partir d'observations par satellite du Canada. Biodiversité canadienne : état et tendances des écosystèmes en 2010, Rapport technique thématique no 17. Conseils canadiens des ministres des ressources. Ottawa, ON.

Retour au NB 16

NB 18

Wiken, E., Moore, H. et Latsch, C. 2004. Peatland and wetland protected areas in Canada. Wildlife Habitat Canada Science Report. Habitat Faunique Canada. Ottawa, ON. 18 p.

Retour au NB 18

NB 19

Peckham, S.D., Ahl, D.E., Serbin, S.P. et Gower, S.T. 2008. Fire-induced changes in green-up and leaf maturity of the Canadian boreal forest. Remote Sensing of Environment112:3594-3603.

Retour au NB 19

NB 20

Environnement Canada. 2009. Analyse inédite des données de population par écozone+ tirée de la série L'activité humaine et l'environnement de Statistique Canada, de 1971 à 2006. Gouvernement du Canada. Ottawa, ON. Les données sur le profil des collectivités ont servi à faire les adaptations nécessaires par suite de la modification des limites des écozones+.

Retour au NB 20