Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Sommaire des éléments probants relativement aux constatations clés pour l’écozone+ de la Taïga du Bouclier

Thème : interface science-politique

Surveillance de la biodiversité, recherche, gestion de l’information et communication des résultats

Constatation clé 21
Thème : interface science-politique

Constatation clé à l'échelle nationale
Les renseignements de surveillance recueillis sur une longue période, normalisés, complets sur le plan spatial et facilement accessibles, complétés par la recherche sur les écosystèmes, fournissent les constatations les plus utiles pour les évaluations de l'état et des tendances par rapport aux politiques. L'absence de ce type d'information dans de nombreux secteurs a gêné l'élaboration de la présente évaluation.

L'écozone+ de la Taïga du Bouclier étant très peu peuplée et souvent difficile d'accès en raison du nombre limité de routes, les activités de recherche et de surveillance sont difficiles et coûteuses. Peu de programmes de surveillance écologique sont conçus pour les écozones où l'accès est limité et où la population, pouvant fournir des bénévoles, est petite. Nous manquons donc de données sur la plupart des aspects de l'écosystème de cette écozone, qu'il s'agisse des débits fluviaux ou des populations animales. De plus, nous ne saisissons pas parfaitement comment les écosystèmes réagissent aux changements et si l'effet cumulatif de ces changements déclenche une transition rapide (catastrophique) ou graduelle vers un nouvel étatNB 167. Compte tenu du manque d'information sur les écosystèmes mêmes, il est difficile de reconnaître les seuils critiques dans les écozones telles que la Taïga du Bouclier.

L'écozone+ de la Taïga du Bouclier se caractérise par un nombre relativement élevé d'espèces qui se trouvent à la limite de leur aire de répartition, par une abondance cyclique et par la présence d'espèces migratrices. Pour prévoir les tendances démographiques dans cette écozone, il faut d'abord comprendre les facteurs qui limitent la répartition des espèces. Les populations périphériques et migratrices sont vulnérables aux changements environnementaux qui surviennent dans les parties de leur aire de répartition se trouvant à l'extérieur de l'écozone. Par conséquent, il est essentiel de poursuivre les recherches tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la Taïga du Bouclier pour être en mesure de détecter et d'expliquer les tendances.

Haut de la page

Forces et lacunes en matière d'information, décelées durant la rédaction du présent rapport

Du point de vue de la surveillance et de la recherche, les forces comprennent notamment des études qui aident à comprendre l'écologie des grandes populations migratrices restantes de caribous du Canada, par exemple la harde de la rivière George dans l'est de la Taïga du Bouclier et la harde de Bathurst dans l'ouest de la Taïga du Bouclier (voir le rapport technique thématique sur les tendances des populations de caribous de zones septentrionales du CanadaNB 12). Des travaux de recherche qui relient les répercussions des changements climatiques, des activités d'aménagement et de la présence humaine accrue dans la Taïga du Bouclier, ainsi que la surveillance des effectifs et de la répartition des hardes et de la santé et de l'état corporel des caribous, sont nécessaires de façon continue.

L'information existante sur l'écozone+ de la Taïga du Bouclier est répartie entre plusieurs administrations et groupes de recherche universitaires – il y a peu de surveillance écologique en cours. La majorité de l'information disponible fait partie de la « littérature grise », non pas de la littérature scientifique publiée. Cela a pour inconvénient que les interprétations des résultats ne sont pas toujours examinées minutieusement, et les données ne sont pas toujours facilement accessibles, particulièrement celles à long terme.

La couverture de l'écozone+ par des stations climatologiques est faible. En effet, la couverture actuelle ne permet pas la généralisation en tendances régionales.

Nos connaissances vis-à-vis les processus des écosystèmes forestiers sont essentielles pour une bonne compréhension de la biodiversité de la taïga. Il existe un manque de connaissances  (surtout pour la portion ouest de l'écozone+) relié aux processus des forêts, particulièrement en relation avec les changements climatiques et l'écologie relative aux feux de forêt, incluant l'importance écologique, l'état et les tendances des invertébrés, des champignons et d'autres assemblages d'espèces peu étudiés.

On manque d'information concernant les causes du déclin des zostères marines, et une surveillance continue des tendances est nécessaire. (La question de l'état des herbiers à zostères dans la baie James a été soumise au Comité permanent des pêches et des océans qui, en 2008, a présenté un rapport à la Chambre des communes recommandant la réalisation d'une recherche approfondie sur les effets des changements environnementaux sur les herbiers à zostères, de même que la mise en place d'une surveillance à grande échelle dans la baie James et la baie d'HudsonNB 43).

L'information sur les cycles des populations, les perturbations naturelles et l'impact anthropique provient de séries chronologiques trop courtes pour donner un bon aperçu de ceux ci. La collecte de données historiques à partir des premières mentions, des études du paysage et des études indirectes, donnerait une meilleure vue d'ensemble des tendances.

On ne comprend pas bien les seuils écologiques et les causes des changements rapides dans la forêt boréale. Il est particulièrement important de comprendre les seuils liés aux conditions météorologiques – par exemple, pour l'expansion des aires de répartition des espèces, les épidémies touchant les espèces sauvages et les infestations d'insectes dans les forêts – dans le but de prévoir et de déceler les premiers signes d'importantes répercussions écologiques découlant des changements climatiques dans l'écozone+ de la Taïga du Bouclier.

Haut de la page

Changements rapides et seuils

Constatation clé 22
Thème Interface science-politique

Constatation clé à l'échelle nationale
La compréhension grandissante des changements rapides et inattendus, des interactions et des seuils, en particulier en lien avec les changements climatiques, indique le besoin d'une politique qui permet de répondre et de s'adapter rapidement aux indices de changements environnementaux afin de prévenir des pertes de biodiversité majeures et irréversibles.

Voici deux exemples clairs de changement rapide dans cette écozone+ :

  1. le déclin accéléré d'au moins une population de caribou migrateur de la toundra  au cours des dernières années (voir la section Caribou migrateur de la toundra à la page 54 et la section Changements touchant la disponibilité des aliments traditionnels ou prélevés dans la nature à la page 49 ).
  2. la fonte rapide du pergélisol dans les tourbières de la Taïga du Bouclier est (voir la section Tendances liées au pergélisol à la page 21).

Les perturbations combinées peuvent être assez pour entraîner des populations jusqu'en état où ils n'ont plus l'habileté de se rétablirNB 168. Par exemple, la forêt boréale peut résister aux tendances climatiques jusqu'à un seuil critique :  l'intéraction de changements provoqués par l'homme tels que l'introduction d'espèces exotiques et de maladies ou les changements dans le régime des feux, de même que les dépôts atmosphériques d'azote ou de métaux lourdsNB 169.

En outre, la diversité des espèces est très limitée dans la Taïga du Bouclier, et un nombre relativement restreint d'espèces régulent l'écosystème. La faible diversité spécifique, combinée à l'abondance cyclique de certaines espèces, laisse croire que les changements à la structure de l'écosystème pourraient être de grande envergure et relativement imprévisibles.

Haut de la page

Note de bas des pages

NB 12

Gunn, A., Russell, D. et Eamer, J. 2011. Tendances des populations de caribou des zones septentrionales du Canada. Biodiversité canadienne : état et tendances des écosystèmes en 2010, Rapport technique thématique no 10. Conseils canadiens des ministres des ressources. Ottawa, ON. v + 78 p.

Retour au NB 12

NB 43

Comité permanent des pêches et des océans. 2008. Cinquième rapport du Comité permanent des pêches et des océans présenté à la Chambre des Communes. Gouvernement du Canada. Ottawa, ON.

Retour au NB 43

NB 167

Scheffer, M. et Carpenter, S.R. 2003. Catastrophic regime shifts in ecosystems: linking theory to observation. Trends in Ecology & Evolution18:648-656.

Retour au NB 167

NB 168

Paine, R.T., Tegner, M.J. et Johnson, E.A. 1998. Compounded perturbations yield ecological surprises. Ecosystems1:535-545.

Retour au NB 168

NB 169

Chapin, F.S., Callaghan, Y., Bergeron, M., Johnstone, J.F., Juday, G. et Zimov, S.A. 2004. Global change and the boreal forest: thresholds, shifting states or gradual change? Ambio33:361-365.

Retour au NB 169