Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport technique thématique no. 17. - Surveillance à distance des écosystèmes : sélection de tendances mesurées à partir d’observations par satellite du Canada

Annexe II

Couverture terrestre en 2005 et changements dans la couverture terrestre entre 1985 et 2005, par écozone+.

Écozone+ de l’Arctique

Figure 14. Couverture terrestre dans l’écozone+ de l’Arctique en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 14

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ de l’Arctique, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle de la faible végétation et des terres dénudées (70,0 %). Elle était suivie par les classes « neige/glace/glacier » (26,7 %), « arbustaies » (1,8 %) et « forêts » (1,5 %). La superficie de la classe « zones brûlées » était très faible (< 0,001 %).

La superficie des zones brûlées est très faible (< 0,001 %). La superficie totale du territoire se chiffre à 2 355 196 km2.

Figure 15. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ de l’Arctique, 1985, 1990, 1995, 2000, et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 15

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2)

Données détaillées pour la figure 15.
 19851990199520002005% changement
Forêts34,14334,32434,03234,27134,2610.35
Zones brûlées4954201,00759472145.66
Arbustaies43,21843,03543,00543,12543,043-0.40
Faible végétation et terres dénudées1,648,7691,648,4281,648,5961,648,6061,648,571-0.01
Neige/glace/glacier628,571628,989628,556628,600628,6000.00

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ de la taïga des plaines

Figure 16. Couverture terrestre dans l’écozone+ de la taïga des plaines, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 16

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ de la taïga des plaines, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (68,0 %). Elle était suivie par les classes « arbustaies » (19,5 %), « faible végétation et terres dénudées » (6,2 %), « zones brûlées » (5,8 %) et « terres agricoles » (0,4 %). La superficie de la classe « territoire urbain » était très faible (< 0,01 %).

La superficie totale du territoire se chiffre à 510 388 km2. La superficie du territoire urbain est très faible (< 0,01 %) et est établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997.

Figure 17. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ de la taïga des plaines, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 17

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 17.
 19851990199520002005% changement
Forêts364,969362,722362,722356,036346,813-5
Zones brûlées10,3689,9369,93624,42029,740187
Shrubland102,366103,621103,62198,21199,690-3
Faible végétation et terres dénudées30,30231,69931,69929,38031,7405
Terres agricoles2,2602,2632,2632,2012,2650

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ de la taïga du Bouclier

Figure 18. Couverture terrestre dans l’écozone+ de la taïga du Bouclier, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 18

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ de la taïga du Bouclier, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (43,9 %). Elle était suivie par les classes « faible végétation et terres dénudées » (38,9 %), « arbustaies » (9,1 %) et « zones brûlées » (8,2%). La superficie des classes « territoire urbain », « terres agricoles » et « neige/glace/glacier » était très faible (toutes à < 0,01 %), tandis que la classe « prairies » n’était pas représentée.

La superficie du territoire dans les classes « territoire urbain », « terres agricoles » et « neige/glace/glacier » est très faible (< 0,01 %), et il n’y a aucune prairie. La superficie totale du territoire se chiffre à 1 124 419 km2.

Figure 19. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ de la taïga du Bouclier, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 19

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 19.
 19851990199520002005% changement
Forêts560,679526,912481,290494,069493,890-12
Zones brûlées29,30956,342100,98875,77291,665213
Arbustaies99,649101,874102,574120,420101,8172
Faible végétation et terres dénudées435,031439,527439,844434,442437,3311

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ du Bouclier boréal

Figure 20. Couverture terrestre dans l’écozone+ du Bouclier boréal, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 20

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ du Bouclier boréal, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (84,7 %). Elle était suivie par les classes « arbustaies » (8,5 %), « zones brûlées » (4,1 %), « faible végétation et terres dénudées » (1,9 %), « terres agricoles » (0,6 %) et « territoire urbain » (0,1 %). La superficie de la classe « prairies » était très faible (< 0,01 %).

La superficie du territoire dans la classe des prairies est très faible (< 0,01 %). La superficie totale du territoire se chiffre à 1 597 782 km2. Il convient de noter que la superficie du territoire urbain est établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997.

Figure 21. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ du Bouclier boréal, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 21

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 21.
 19851990199520002005% changement
Forêts1,398,5481,377,4331,357,8021,327,3421,353,285-3.24
Zones brûlées23,92449,19170,61887,36165,029171.81
Arbustaies133,911127,746125,545141,306136,3121.79
Faible végétation et terres dénudées29,77031,10431,46229,65530,8923.77
Terres agricoles9,45110,09410,1379,94210,0626.46

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ maritime de l’Atlantique

Figure 22. Couverture terrestre dans l’écozone+ maritime de l’Atlantique, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 22

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ maritime de l’Atlantique, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (87,3 %). Elle était suivie par les classes « terres agricoles » (10,2 %), « arbustaies » (1,7 %), « territoire urbain » (0,4 %) et « zones brûlées » (0,3 %). La superficie des classes « prairies » et « faible végétation et terres dénudées » était très faible (< 0,01 %).

La superficie totale du territoire se chiffre à 196 049 km2. La superficie du territoire dans les classes « prairies » et « faible végétation et terres dénudées » est très faible (< 0,01 %). Il convient de noter que la superficie du territoire urbain est établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997.

Figure 23. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ maritime de l’Atlantique, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 23

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 23.
 19851990199520002005% changement
Forêts171,364172,047171,651170,419171,172-0.11
Zones brûlées2881841,4796032053.57
Arbustaies3,7483,0843,2663,2023,302-11.90
Terres agricoles19,92119,92219,96019,96119,9840.32

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ des plaines à forêts mixtes

Figure 24. Couverture terrestre dans l’écozone+ des plaines à forêts mixtes, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 24

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ des plaines à forêts mixtes, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des terres agricoles (67,7 %). Elle était suivie des classes « forêts » (24,9 %), « territoire urbain » (4,2 %), « arbustaies » (3,1 %) et « prairies » (0,1 %). La superficie des classes « faible végétation et terres dénudées » et « zones brûlées » était très faible (< 0,1 %).

La superficie du territoire dans les classes « faible végétation et terres dénudées » et « zones brûlées » est très faible (< 0,01 %). La superficie totale du territoire se chiffre à 111 675 km2. Il convient de noter que la superficie du territoire urbain est établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997.

Figure 25. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ des plaines à forêts mixtes, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 25

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 25.
 19851990199520002005% changement
Forêts27,76227,82427,82727,80127,8030.15
Zones brûlées1822244436100.00
Arbustaies3,4623,4613,4853,4893,4950.95
Terres agricoles75,54375,48175,44775,44875,448-0.13

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Bien que la superficie des zones brûlées se soit accrue de 100 % au cours de cette période, la superficie totale des zones brûlées en 2005 ne se chiffrait qu’à 36 km2.

Écozone+ des plaines boréales

Figure 26. Couverture terrestre dans l’écozone+ des plaines boréales, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 26

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ des plaines boréales en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (61,8 %). Elle était suivie par les classes « terres agricoles » (24,4 %), « arbustaies » (12,1 %), « zones brûlées » (1,5 %), « prairies » (0,1 %) et « faible végétation et terres dénudées » (0,1 %). La superficie de la classe « territoire urbain » était très faible (< 0,01 %).

La superficie du territoire urbain (établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997) est très faible (< 0,01 %). La superficie totale du territoire se chiffre à 628 102 km2.

Figure 27. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ des plaines boréales, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 27

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 27.
 19851990199520002005% changement
Forêts400,131398,684389,340380,991388,005-3.03
Zones brûlées2,0995,1759,95021,9209,590356.88
Arbustaies72,66770,77674,05672,53276,2844.98
Prairies22247051644444399.55
Faible végétation et terres dénudées42047474752660143.10
Terres agricoles152,346152,310153,274151,472152,9660.41

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

 Écozone+ des Prairies

Figure 28. Couverture terrestre dans l’écozone+ des Prairies, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 28

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ des Prairies, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des terres agricoles (87,4 %). Elle était suivie par les classes « prairies » (10,4 %), « arbustaies » (0,9 %), « forêts » (0,9 %) et « territoire urbain » (0,4 %). La superficie des classes « faible végétation et terres dénudées » et « zones brûlées » était très faible (< 0,01 %).

La superficie du territoire dans les classes « faible végétation et terres dénudées » et « zones brûlées » est très faible (< 0,01 %). La superficie totale du territoire se chiffre à 451 699 km2. Il convient de noter que la superficie du territoire urbain est établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997.

Figure 29. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ des Prairies, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 29

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 29.
 19851990199520002005% changement
Forêts3,9593,9583,9583,8943,954-0.13
Zones brûlées00021024 
Arbustaies4,0824,0824,0824,0574,081-0.02
Prairies46,67446,85846,86046,80946,8090.29
Faible végétation et terres dénudées80808082822.50
Terres agricoles394,712394,529394,527394,455394,557-0.04

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ de la taïga de la Cordillère

Figure 30. Couverture terrestre dans l’écozone+ de la taïga de la Cordillère, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 30

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ de la taïga de la Cordillère, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle de la faible végétation et des terres dénudées » (44,9 %). Elle était suivie par les classes « arbustaies » (33,3 %), « forêts » (17,9 %), « zones brûlées » (2,6 %) et « neige/glace/glacier » (1,3 %). La superficie de la classe « prairies » était très faible (< 0,01 %).

La superficie des terres agricoles est très faible (< 0,01 %). La superficie totale du territoire se chiffre à 336 528 km2.

Figure 31. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ de la taïga de la Cordillère, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 31

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 31.
 19851990199520002005% changement
Forêts64,34864,97060,75457,83360,169-6.49
Zones brûlées2,9073,3057,44413,7258,684198.73
Arbustaies114,609112,145111,950110,194112,114-2.18
Faible végétation et terres dénudées150,108148,930153,433150,386151,1800.71

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ de la Cordillère boréale

Figure 32. Couverture terrestre dans l’écozone+ de la Cordillère boréale, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 32

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ de la Cordillère boréale, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (44,5 %). Elle était suivie par les classes « arbustaies » (30,5 %), « faible végétation et terres dénudées » (21,0 %), « neige/glace/glacier » (2,4 %) et « zones brûlées » (1,7 %). La superficie de la classe « territoire urbain » était très faible (< 0,01 %).

La superficie du territoire urbain (établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997) est très faible (< 0,01 %). La superficie totale du territoire se chiffre à 422 213 km2.

Figure 33. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ de la Cordillère boréale, 1985, 1990, 1995, 2000, et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 33

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 33.
 19851990199520002005% changement
Forêts194,933189,953187,262179,727187,818-3.65
Zones brûlées3,4215,3387,07017,2766,989104.30
Arbustaies127,553128,839128,836127,267128,6720.88
Faible végétation et terres dénudées88,66988,80891,84088,08388,9160.28

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ maritime du Pacifique

Figure 34. Couverture terrestre dans l’écozone+ maritime du Pacifique, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 34

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ maritime du Pacifique, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (50,1 %). Elle était suivie par les classes « arbustaies » (25,9 %), « neige/glace/glacier » (13,3 %), « faible végétation et terres dénudées » (8,1 %), « zones brûlées » (1,4 %), « terres agricoles » (0,7 %) et « territoire urbain » (0,5 %).

La superficie totale du territoire se chiffre à 177 207 km2. Il convient de noter que la superficie du territoire urbain est établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997.

Figure 35. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ maritime du Pacifique, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 35

 

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 35.
 19851990199520002005% changement
Forest90,10090,48290,19388,75088,900-1.33
Fire Scars5591772012,6192,535353.49
Shrubland48,53847,89449,11046,03546,047-5.13
Low Vegetation
& Barren
15,40215,59916,35814,30314,298-7.17
Agricultural Land1,3471,3211,3121,3161,316-2.30

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ de la Cordillère montagnarde

Figure 36. Couverture terrestre dans l’écozone+ de la Cordillère montagnarde, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 36

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ de la Cordillère montagnarde, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (64,9 %). Elle était suivie par les classes « arbustaies » (16,8 %), « faible végétation et terres dénudées » (12,9 %), « neige/glace/glacier » (3,8 %), « terres agricoles » (1,0 %), « zones brûlées » (0,5 %) et « prairies » (0,2 %). La superficie de la classe « territoire urbain » était très faible (< 0,01 %).

La superficie du territoire urbain (établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997) est très faible (< 0,01 %). La superficie totale du territoire se chiffre à 410 155 km2.

Figure 37. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ de la Cordillère montagnarde, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 37

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 37.
 19851990199520002005% changement
Forêts268,571267,992266,968259,629266,176-0.89
Zones brûlées6531662799,6712,041212.56
Arbustaies69,21669,41069,91368,18168,809-0.59
Prairies55264564564564516.85
Faible végétation et terres dénudées55,47854,23255,44552,42152,775-4.87
Terres agricoles4,2864,1604,1464,0884,138-3.45

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ des plaines hudsoniennes

Figure 38. Couverture terrestre dans l’écozone+ des plaines hudsoniennes, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 38

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ des plaines hudsoniennes, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (67,9 %). Elle était suivie par les classes « arbustaies » (26,1 %), « faible végétation et terres dénudées » (4,4 %) et « zones brûlées » (1,6 %). La superficie de la classe « terres agricoles » était très faible (< 0,01 %).

La superficie des terres agricoles est très faible (< 0,01 %). La superficie totale du territoire se chiffre à 337 595 km2.

Figure 39. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ des plaines hudsoniennes, 1985, 1990, 1995, 2005 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 39

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes :

Données détaillées pour la figure 39.
 19851990199520002005% changement
Forêts230,082226,180227,138225,591229,518-0.25
Zones brûlées3,6559,4417,36311,8965,35046.37
Arbustaies88,54086,54687,96585,51387,991-0.62
Faible végétation et terres dénudées15,49815,60215,31714,77614,917-3.75

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

 Écozone+ du bassin intérieur de l’Ouest

Figure 40. Couverture terrestre dans l’écozone+ du bassin intérieur de l’Ouest, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 40

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ du bassin intérieur de l’Ouest, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des forêts (73,3 %). Elle était suivie par les classes « arbustaies » (11,6 %), « terres agricoles » (5,9 %), « faible végétation et terres dénudées » (2,0 %), « neige/glace/glacier » (1,5 %), « zones brûlées » (0,4 %) et « territoire urbain » (0,1 %).

La superficie totale du territoire se chiffre à 55 279 km2. Il convient de noter que la superficie du territoire urbain est établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997.

Figure 41. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ du bassin intérieur de l’Ouest, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 41

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes :

Données détaillées pour la figure 41.
 19851990199520002005% changement
Forêts40,90840,74140,72139,48340,535-0.91
Zones brûlées25841,358219776.00
Arbustaies6,4856,5226,4946,3666,438-0.72
Prairies9391,0881,0841,0911,09116.19
Faible végétation et terres dénudées2,8052,8422,8482,8012,8130.29
Terres agricoles3,3663,2523,2553,2523,255-3.30

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.

Écozone+ de la forêt boréale de Terre-Neuve

Figure 42. Couverture terrestre dans l’écozone+ de la forêt boréale de Terre-Neuve, en 2005.

graphique

Description longue pour la figure 42

Ce diagramme à secteurs montre le pourcentage de différentes classes de couverture terrestre dans l’écozone+ de la forêt boréale de Terre-Neuve, en 2005. La classe de couverture terrestre la plus étendue était celle des arbustaies (51,4 %). Elle était suivie par les classes « forêts » (43,9 %), « faible végétation et terres dénudées » (4 %), « zones brûlées » (0,4 %), « terres agricoles » (0,1 %) et « territoire urbain » (0,1 %).

La superficie totale du territoire se chiffre à 98 396 km2. Il convient de noter que la superficie du territoire urbain est établie d’après les données de l’Atlas du Canada en 1996-1997.

Figure 43. Superficie par classe de couverture terrestre dans l’écozone+ de la forêt boréale de Terre-Neuve, 1985, 1990, 1995, 2000 et 2005.

graphique

Description longue pour la figure 43

Ce diagramme à barres montre les informations suivantes; Superficie (km2) :

Données détaillées pour la figure 43.
 19851990199520002005% changement
Forêts43,00942,97643,27942,95843,1910.42
Zones brûlées168862120663401138.69
Arbustaies51,08550,41650,86450,54250,570-1.01
Faible végétation et terres dénudées3,9583,9663,9883,9773,9780.51
Terres agricoles37376117117216.22

Les pourcentages indiquent le changement total pour chaque classe entre 1985 et 2005.%