Paysages agricoles servant d’habitat

Gestion des paysages agricoles et capacité d'habitat faunique

Les pratiques de gestion influent également sur la capacité des terres à soutenir la faune. Ainsi, une saine intendance par la mise en oeuvre de pratiques exemplaires de gestion a donné des résultats positifs dans certaines régions. Les paysages agricoles sont dynamiques, et des effets bénéfiques et nuisibles des changements de la couverture terrestre se produisent simultanément.

Population du canard pilet dans le sud du Canada

Millions, de 1955 à 2007
Graphe : Population du canard pilet dans le sud du Canada. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre). Photo : Canard pilet © iStock.com/LUGO.
Source : United States Fish and Wildlife Service, 20076.

L'intensification de l'agriculture dans les Prairies au cours des 40 dernières années, accompagnée de la diminution des mises en jachère durant l'été et de l'augmentation des conversions en terres cultivées, a eu des effets négatifs sur le succès de nidification de certaines espèces de sauvagine en période de reproduction7, 8. Par exemple, l'une des principales causes du déclin du Canard pilet est liée à sa tendance à faire son nid dans le chaume sur pied, dans le chaume au sol ou dans les champs en jachère tôt en saison, souvent avant le temps des semences. La diminution des jachères d'été et l'augmentation des ensemencements de printemps depuis les années 19703 ont été liées à la réduction du succès de nidification et au déclin de la population du Canard pilet dans les Prairies9.

Application de pratiques d’ensemencement par semis direct en Saskatchewan
Pourcentage du nombre total d'hectares ensemencés, de 1991 à 2006
Graphe : Application de pratiques d’ensemencement par semis direct en Saskatchewan. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre). Photo : Canard pilet dans un champ agricole © iStock.com/nlimmen.
Source : Le Plan conjoint des Habitats des Prairies, 200612.

Les agriculteurs travaillent avec les organismes de conservation afin d'atténuer l'impact des pratiques agricoles sur la sauvagine. L'ensemencement du blé d'hiver à l'automne à l'aide d'une méthode de semis direct élimine le besoin de travailler le sol au printemps, ce qui réduit les perturbations causées aux canards nicheurs. La mise en application de ces pratiques a augmenté depuis le début des années 199010, 11 (voir Intendance).