Zones côtières

Les marais salés des plaines hudsoniennes

Les marais salés des plaines hudsoniennes sont une exception en comparaison avec les conclusions générales mettant en évidence que les habitats côtiers sont sains dans les régions moins développées. Ces marais salés sont soumis aux facteurs de stress découlant de l’augmentation de la population des Petites Oies des neiges du centre du continent. La population d’oies augmente principalement en raison de l’influence des activités humaines à l’extérieur de la région, notamment l’augmentation des sources d’alimentation provenant des activités agricoles dans les aires d’hivernage aux États-Unis et le long des voies de migration, la diminution des prises et la création de refuges33, 34.

Destruction de la végétation des marais salés en raison du comportement alimentaire de l’oie des neiges, plaines hudsoniennes

Régions touchées par la destruction de la végétation, baie La Pérouse, Manitoba
Carte : Destruction de la végétation des marais salés, baie La Pérouse, Manitoba. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
Source : Adapté de Jefferies et al., 200632.

L’alimentation intensive des Oies des neiges a entraîné la destruction de la végétation, des changements de composition des communautés végétales et l’exposition des sédiments (parfois même une érosion)32, 34, 35. Par conséquent, de vastes surfaces de sédiments sont exposées et ne permettent plus le rétablissement des colonies puisque peu de plantes peuvent y germer ou s’établir dans les sédiments salins. Environ le tiers de la végétation des marais salés côtiers de l’écozone+ des plaines hudsoniennes a été détruit par les oies et une zone encore plus grande risque d’être fortement endommagée si ce comportement ravageur intense continue36.

Population de petites oies des neiges du centre du continent
(En millions) de 1970 à 2008
Graphe : Population de petites oies des neiges du centre du continent. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre). Photo : Oie des neiges © iStock.com/stasvolik.
Source : Adapté du Comité sur la sauvagine du Service canadien de la faune, 200937.