Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport technique thématique no. 12. - Tendances relatives aux oiseaux terrestres au Canada de 1968 à 2006

Écozone+ maritime du Pacifique (RCO 5)

Collaboratrice : Wendy Easton

Les parcours du BBSsont concentrés dans le sud de l’écozone+ maritime du Pacifique et ne couvrent pas les milieux de haute altitude ni les forêts inaccessibles par route. Les tendances se rapportent donc plutôt à la partie du paysage la plus marquée par l’habitation humaine, plus que dans d’autres écozones+ du sud du Canada. Les analyses sont fondées sur les données recueillies entre 1973 et 2006 parce que peu de parcours du BBS ont été effectués au cours des premières années du relevé.

L’écozone+ maritime du Pacifique est la seule écozone+ du Canada où tous les assemblages d’oiseaux présentent des déclins statistiquement significatifs (Tableau 49). Les oiseaux de l’assemblage des autres milieux ouverts ont montré les plus forts déclins, avec une baisse globale de l’indice d’abondance de 61 %. Dans le cas des oiseaux de prairie, il existe des données adéquates sur les tendances que pour un petit nombre d’espèces dans cette écozone+. Les résultats pour ce groupe ne sont donc pas présentés. Cependant, les populations d’oiseaux de prairie figurent parmi celles connues pour être en péril (par exemple la sous-espèce strigata de l’Alouette hausse-col, la sous-espèce affinis du Bruant vespéral, et la Sturnelle de l’Ouest) en raison de la perte et de la dégradation d’habitat dans les écosystèmes du chêne de Garry dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique (Garry Oak Ecosystems Recovery Team, 2002). Il est probable que de nombreux déclins de populations d’oiseaux dans d’autres milieux sont aussi liés à la perte et à la dégradation de l’habitat dans une région marquée par l’accroissement du développement industriel et les pressions qu’exerce la population humaine.

Tableau 49. Tendances relatives à l’abondance des oiseaux terrestres pour l’écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs. Le tableau qui suis démontre l’indice d’abondance du BBS, par décenie, des années 1970 aux années 2000.Note de bas de page1
Assemblage d’espècesTendance
(%/an)
PAnnées
1970
(BBS)
Années
1980
(BBS)
Années
1990
(BBS)
Années
2000
(BBS)
Changement
Oiseaux forestiers-1,3 %*276,6246,6219,4197,8-29 %
Arbustaie/début de succession-1,5 %*117,095,587,575,5-35 %
Autres milieux ouverts-3,4 %*61,148,132,424,0-61 %
Urbains/suburbains-1,9 %*178,7197,4136,3111,2-38 %

Notes de bas de page - Tableau 49

Note 1

Dans ce tableau: P est le degré de signification statistique; * indique P < 0,05; n indique 0,05 < P < 0,1; une case vide indique une valeur non significative; La colonne « Changement » donne le pourcentage de changement de l’indice d’abondance moyen entre la première décennie pour laquelle des résultats ont été obtenus (les années 70) et les années 2000 (de 2000 et 2006).

Retour à la référence 1du tableau 49

 

Haut de la page

Assemblage des oiseaux forestiers

L’assemblage des oiseaux forestiers a connu un déclin assez régulier au cours des 33 dernières années (Figure 40), avec une réduction de 29 % de l’indice d’abondance global (Tableau 49). Certaines espèces d’oiseaux ont connu des déclins tandis que d’autres sont demeurées presque stables, des tendances positives notables n’ayant été observées que chez quelques espèces (Tableau 50). Le Moucherolle à côtés olive, désigné comme étant une espèce menacée par le COSEPAC(2007d), connaît un déclin dans cette écozone+, comme ailleurs au Canada. L’abondance de l’espèce est la plus importante dans l’ouest du Canada, mais elle y connaît aussi ses plus grands déclins, particulièrement dans l’écozone+ maritime du Pacifique et l’écozone+ de la Cordillère montagnarde.

Figure 40. Évolution de l’indice d’abondance annuel pour les oiseaux forestiers de l’écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs.

graphique

Description longue pour la figure 40

Ce graphique linéaire montre l'évolution de l'indice d'abondance annuel pour les oiseaux forestiers de l'écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs pour la période de 1973 à 2006. L'indice d'abondance montre des déclins au cours de la période, passant d'environ 300 à 200.

 

Tableau 50. Tendances relatives à l’abondance des espèces choisies d’oiseaux forestiers qui sont caractéristiques de l’écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs. Le tableau qui suis démontre l’indice d’abondance du BBS, par décenie, des années 1970 aux années 2000.Note de bas de page1
Oiseaux forestiersTendance de
la population
(%/an)
PAnnées
1970
(BBS)
Années
1980
(BBS)
Années
1990
(BBS)
Années
2000
(BBS)
Changement
Moucherolle à côtés olive-5,5 %*3,321,840,910,79-76 %
Junco ardoisé-4,0 %*22,3317,0511,587,22-68 %
Colibri roux-3,5 %*8,684,033,242,87-67 %
Pic à poitrine rouge-1,6 % 11,374,743,734,19-63 %
Roitelet à couronne dorée-1,3 % 8,224,956,094,57-44 %
Grive à dos olive-1,2 %n54,7844,8942,5438,78-29 %
Paruline à croupion jaune-1,2 % 10,607,427,567,35-31 %
Geai de Steller-0,4 % 4,716,495,304,53-4 %
Tétras fuligineux-0,4 % 3,404,964,263,32-2 %
Grive à collier0,1 % 16,8723,8217,9320,2220 %
Troglodyte mignon0,2 % 17,9619,1120,2818,312 %
Viréo mélodieux0,3 % 11,3811,8511,8711,390 %
Mésange à dos marron0,7 % 10,3311,4314,4911,5312 %
Paruline de Townsend0,9 % 11,3610,9510,6314,8331 %

Notes de bas de page - Tableau 50

Note 1

Dans ce tableau: P est le degré de signification statistique; * indique P < 0,05; n indique 0,05 < P < 0,1; une case vide indique une valeur non significative; La colonne « Changement » donne le pourcentage de changement de l’indice d’abondance moyen entre la première décennie pour laquelle des résultats ont été obtenus (les années 70) et les années 2000 (de 2000 et 2006). La liste des espèces est classée de la pire à la meilleure tendance.

Retour à la référence 1du tableau 50

 

Haut de la page

Assemblage des oiseaux des milieux arbustifs et de début de succession

Les oiseaux des milieux arbustifs et de début de succession ont connu un déclin à long terme semblable à celui des oiseaux forestiers (Figure 41), et, de fait, plusieurs de ces espèces pourraient aussi être considérées comme des oiseaux forestiers. Les espèces dont les effectifs ont diminué sont plus nombreuses que celles dont les effectifs ont augmenté (Tableau 51). Le Troglodyte de Bewick, dont la population canadienne est concentrée dans l’écozone+ maritime du Pacifique, a perdu 86 % de son effectif dans l’écozone+ depuis les années 70, ce qui constitue le plus fort déclin dans cet assemblage, mais les effectifs de l’espèce n’ont pas changé à l’échelle de l’Amérique du Nord (Sauer et al., 2008). Le déclin de la population de l’est et du centre, où l’espèce a largement disparu, a principalement eu lieu avant la fin des années 70; c’est pourquoi ce déclin n’est pas bien reflété par les résultats du BBS. On pense que le déclin qui s’est produit dans l’est est lié à la compétition interspécifique entraînée par l’augmentation des effectifs de Troglodytes familiers (Kennedy et White, 1997).

Figure 41. Évolution de l’indice d’abondance annuel pour les oiseaux des milieux arbustifs et de début de succession de l’écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs.

graphique

Description longue pour la figure 41

Ce graphique linéaire montre l'évolution de l'indice d'abondance annuel pour les oiseaux des milieux arbustifs et de début de succession de l'écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs pour la période de 1973 à 2006. L'indice d'abondance montre un déclin à long terme, passant d'environ 120 à 80 au cours de la période.

 

Tableau 51. Tendances relatives à l’abondance des espèces choisies d’oiseaux des milieux arbustifs et de début de succession qui sont caractéristiques de l’écozone+maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs. Le tableau qui suis démontre l’indice d’abondance du BBS, par décenie, des années 1970 aux années 2000.Note de bas de page1
Oiseaux des milieux
arbustifs et de début
de succession
Tendance de
la population
(%/an)
PAnnées
1970
(BBS)
Années
1980
(BBS)
Années
1990
(BBS)
Années
2000
(BBS)
Changement
Troglodyte de Bewick-7,6 %*3,443,091,090,48-86 %
Moucherolle des saules-3,8 %*8,666,104,132,93-66 %
Paruline verdâtre-3,8 %*19,9810,989,266,21-69 %
Paruline des buissons-3,1 %*17,5716,0011,887,54-57 %
Paruline grise-0,7 % 1,681,982,811,18-30 %
Bruant chanteur-0,2 % 16,2916,0516,2515,30-6 %
Tohi tacheté0,2 % 11,6210,7112,5011,51-1 %
Mésange buissonnière0,7 % 1,631,522,061,21-26 %

Notes de bas de page - Tableau 51

Note 1

Dans ce tableau: P est le degré de signification statistique; * indique P < 0,05; n indique 0,05 < P < 0,1; une case vide indique une valeur non significative; La colonne « Changement » donne le pourcentage de changement de l’indice d’abondance moyen entre la première décennie pour laquelle des résultats ont été obtenus (les années 70) et les années 2000 (de 2000 et 2006). La liste des espèces est classée de la pire à la meilleure tendance.

Retour à la référence 1du tableau 51

 

Haut de la page

Assemblage des oiseaux des autres milieux ouverts

Les oiseaux des autres milieux ouverts sont globalement en déclin (Figure 42), comme dans toutes les autres écozones+ sauf celle des Prairies. Le déclin global de plus de 50 % des effectifs au cours des trois dernières décennies (Tableau 49) se traduit par les déclins observés chez la plupart des espèces. Les espèces d’hirondelles ont connu des déclins d’intensités variées. Parmi les hirondelles, l’Hirondelle rustique et l’Hirondelle bicolore montrent les plus forts déclins, statistiquement significatifs, (Tableau 52), tandis que l’Hirondelle à face blanche, présente au Canada seulement dans l’Ouest (Colombie-Britannique, Alberta et Yukon), montre un déclin non significatif dans l’écozone+. Cette espèce est la seule hirondelle qui ne montre pas une tendance négative à l’échelle du Canada, et sa tendance est également non négative dans le bassin intérieur de l’Ouest et la Cordillère montagnarde. Par ailleurs, la Buse à queue rousse, espèce commune et largement répartie, montre une tendance positive aussi bien dans l’écozone+ maritime du Pacifique qu’à l’échelle nationale et dans la plupart des autres écozones+.

Figure 42. Évolution de l’indice d’abondance annuel pour les oiseaux des autres milieux ouverts de l’écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs.

graphique

Description longue pour la figure 42

Ce graphique linéaire montre l'évolution de l'indice d'abondance annuel pour les oiseaux des autres milieux ouverts de l'écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs pour la période de 1973 à 2006. L'indice d'abondance montre des déclins; il atteint un sommet à près de 75 en 1979, puis diminue environ à 20 dans le milieu des années 2000.

 

Tableau 52. Tendances relatives à l’abondance des espèces choisies d’oiseaux des autres milieux ouverts qui sont caractéristiques de l’écozone+maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs. Le tableau qui suis démontre l’indice d’abondance du BBS, par décenie, des années 1970 aux années 2000.Note de bas de page1
Oiseaux des autres
milieux ouverts
Tendance de
la population
(%/an)
PAnnées
1970
(BBS)
Années
1980
(BBS)
Années
1990
(BBS)
Années
2000
(BBS)
Changement
Hirondelle rustique-5,4 %*27,0121,9811,887,09-74 %
Vacher à tête brune-5,2 %*7,875,813,011,99-75 %
Hirondelle bicolore-5,1 %*7,465,873,201,94-74 %
Quiscale de Brewer-4,3 %n11,515,633,603,46-70 %
Engoulevent d’Amérique-4,0 % 0,780,560,520,31-60 %
Bruant des prés-3,5 % 4,392,371,931,38-69 %
Hirondelle à face blanche-1,5 % 7,925,778,164,09-48 %
Buse à queue rousse1,1 % 0,150,520,330,34119 %

Notes de bas de page - Tableau 52

Note 1

Dans ce tableau: P est le degré de signification statistique; * indique P < 0,05; n indique 0,05 < P < 0,1; une case vide indique une valeur non significative; La colonne « Changement » donne le pourcentage de changement de l’indice d’abondance moyen entre la première décennie pour laquelle des résultats ont été obtenus (les années 70) et les années 2000 (de 2000 et 2006). La liste des espèces est classée de la pire à la meilleure tendance.

Retour à la référence 1du tableau 52

 

Assemblage des oiseaux des milieux urbains et suburbains

Les oiseaux des milieux urbains et suburbains connaissent une tendance à la baisse dans l’écozone+ maritime du Pacifique (Figure 43) tout comme dans le reste du Canada, et comme ailleurs, cette tendance négative est liée aux forts déclins des espèces introduites d’Eurasie, dans ce cas-ci l’Étourneau sansonnet et le Pigeon biset. Selon les données du BBS, le Moineau domestique connaît un déclin dans toutes les régions du Canada sauf dans l’écozone+ maritime du Pacifique
(Tableau 53). En revanche, le Pigeon biset montre une tendance négative dans l’écozone+maritime du Pacifique, mais ses effectifs sont stables ou en croissance dans le reste du Canada. Enfin, l’important déclin statistiquement significatif de l’Étourneau sansonnet observé dans l’écozone+ est semblable à ceux observés ailleurs au Canada et en Europe (Pan-European Common Bird Monitoring Scheme, 2007).

Figure 43. Évolution de l’indice d’abondance annuel pour les oiseaux des milieux urbains et suburbains de l’écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs.

graphique

Description longue pour la figure 43

Ce graphique linéaire montre l'évolution de l'indice d'abondance annuel pour les oiseaux des milieux urbains et suburbains de l'écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs pour la période de 1973 à 2006. L'indice d'abondance montre une tendance à la baisse; il atteint un sommet en 1977 à environ 220, puis il baisse pour atteindre un peu plus de 100 en 2006.

 

Tableau 53. Tendances relatives à l’abondance des espèces choisies d’oiseaux des milieux urbains et suburbains qui sont caractéristiques de l’écozone+ maritime du Pacifique, selon les données du Relevé des oiseaux nicheurs. Le tableau qui suis démontre l’indice d’abondance du BBS, par décenie, des années 1970 aux années 2000.Note de bas de page1
Oiseaux des milieux
urbains et suburbains
Tendance de
la population
(%/an)
PAnnées
1970
(BBS)
Années
1980
(BBS)
Années
1990
(BBS)
Années
2000
(BBS)
Changement
Étourneau sansonnet (I)-6,0 %*82,74119,5337,4416,88-80 %
Pigeon biset (I)-3,6 % 8,337,206,123,21-61 %
Merle d’Amérique-0,8 % 79,4478,5071,7763,17-20 %
Moineau domestique (I)1,4 % 8,125,268,069,2414 %
Roselin familier2,5 % 4,127,2210,078,31102 %

Notes de bas de page - Tableau 16

Note 1

Dans ce tableau: P est le degré de signification statistique; I = Espèces non indigènes introduites; * indique P < 0,05; n indique 0,05 < P < 0,1; une case vide indique une valeur non significative; La colonne « Changement » donne le pourcentage de changement de l’indice d’abondance moyen entre la première décennie pour laquelle des résultats ont été obtenus (les années 70) et les années 2000 (de 2000 et 2006). La liste des espèces est classée de la pire à la meilleure tendance.

Retour à la référence 1du tableau 53

 

Haut de la page