Symbole du Gouvernement du Canada
Aperçu des constatations clés  Page suivante >>

FORÊTS

État et tendances
superficie inchangée dans la plupart des endroits
Sain, changement faible
qualité des forêts, comme l'intégrité et la distribution des classes d'âge, en déclin
Préoccupant, empire lentement ou modérément
amélioration de la couverture temporelle requise
Fiabilité de la constatation moyenne

Constatation clé 1 : Sur le plan national, la superficie que couvrent les forêts a peu changé depuis 1990; sur le plan régional, la réduction de l'aire des forêts est considérable à certains endroits. La structure de certaines forêts du Canada, y compris la composition des espèces, les classes d'âge et la taille des étendues forestières intactes, a subi des changements sur des périodes de référence plus longues.

Cette constatation clé est divisée en cinq parties :

Les forêts sont des écosystèmes dynamiques et diversifiés où se produisent des interactions complexes entre les espèces et les processus environnementaux, en partant des structures souterraines jusqu'au-dessus de la voûte forestière. Les forêts sont importantes pour la biodiversité, car elles fournissent un habitat à un vaste éventail de plantes et d'espèces animales, des micro-organismes aux grands mammifères, et elles constituent un réservoir de diversité génétique. On estime qu'environ deux tiers des espèces au Canada sont associées aux forêts pendant au moins une partie de leur cycle de vie1, 2. Les forêts offrent également des services écosystémiques, notamment la régularisation du débit d'eau dans le paysage, le contrôle de l'érosion, la purification de l'eau, la stabilisation du climat et d’immenses bénéfices économiques.

Couvert forestier par écozone+
% du couvert forestier total
Carte : Couvert forestier par écozone+. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
Sources :
1. Carte – Ahern, 201011.
2. % de forêt+– Inventaire forestier national du Canada, 20105.
3. Zone boréale – adapté de Brandt, 20101.

Types de forêts

Il existe deux zones forestières bioclimatiques au Canada – la zone boréale et la zone tempérée. Chaque zone possède une géographie, une végétation, un climat, un sol et des espèces sauvages uniques. Le Canada possède respectivement 24 % et 15% des forêts boréales et tempérées mondiales3-5, et 9 % du couvert forestier total mondial4. La forêt boréale s'étend sur huit écozones+ (voir la carte). C’est le plus grand écosystème forestier contigu de la planète et le plus grand biome du Canada, couvrant 25 % de la superficie terrestre totale du Canada et 72 % de sa superficie forestière totale1.

Les forêts d'épinettes dominent toutes les écozones+ forestières boréales5. Les forêts d'épinettes noires ont une importance écologique particulière, en raison de leur couverture végétale presque continue de mousses hypnacées, de sphaigne et de lichens – un fourrage essentiel pour les hardes de caribous migrateurs en hivernage et un habitat pour diverses espèces. Dans le nord du Québec, 9 % des forêts denses d'épinettes noires sont devenues des systèmes de forêts à lichens ces cinquante dernières années6. La proportion de forêt boréale dominée par l'épinette a diminué dans la portion des forêts gérées du bouclier boréal de l'Ontario7, ainsi que dans la partie sud du bouclier boréal du Manitoba8. L’épinette est également en déclin à l’extérieur de la forêt boréale9, 10.

La forêt tempérée s'étend sur six écozones+ et les espèces d'arbres sont plus variées. Dans l'écozone maritime de l'Atlantique, les espèces dominantes sont l'épinette et l'érable, dans la forêt carolinienne des plaines à forêts mixtes, ce sont les espèces décidues, dans la cordillère montagnarde, ce sont l'épinette et le pin, et dans l'écozone+ maritime du Pacifique, c'est la pruche qui domine11.

Monde

Tendances mondiales

Durant la dernière décennie, environ 130 000 km2 de forêts sont perdus annuellement, en comparaison des 160 000 km2 perdus dans les années 19904. De 1990 à 2005, 3,1 % des forêts du monde ont disparu13.
Aperçu des constatations clés