Forêts

Modification des forêts de fin de succession en forêts au stade pionnier

Le paysage canadien était dominé par des forêts anciennes lorsque la colonisation européenne a commencé, même si les perturbations naturelles causées par les incendies et les insectes assuraient un éventail des catégories d’âge dans le paysage. En général, les forêts anciennes ont une diversité, une complexité et une biodiversité structurelles accrues par rapport aux forêts jeunes, mais les caractéristiques des forêts plus âgées dépendent de l’espèce et de l’historique du site17, 35. De même, l’âge au début des caractéristiques d’une forêt ancienne varie en fonction du type de forêt et du site35. Par exemple, dans la forêt boréale, l’âge des peuplements anciens va d’environ 80 à plus de 300 ans36. En Nouvelle-Écosse, le gouvernement définit les forêts anciennes comme ayant plus de 125 ans35. En Colombie-Britannique, les forêts anciennes de l’intérieur sont définies comme ayant 120 à 140 ans, et sur la côte, les définitions varient entre 140 ans et plus de 250 ans17, 37, 38. Un glissement des forêts anciennes en faveur de jeunes forêts a été observé dans tout le pays, comme dans l’écozone+ maritime de l’Atlantique39 et dans celle des plaines boréales36.

Dans la zone boréale de Terre-Neuve40 et l’écozone+ maritime du Pacifique38, les forêts anciennes couvrent encore 40 % de la superficie forestière, et on présume que les forêts anciennes dominent encore les plaines hudsoniennes, où les perturbations anthropiques sont minimes et où les régimes de perturbations naturelles ne semblent pas avoir changé.

Étendue des forêts anciennes

Carte et graphiques : Étendue de vieilles forêts à divers endroits du Canada. Cliquez pour obtenir une description du graphique. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
Remarque : Les distributions des classes d’âge et de taille sont touchées à la fois par les perturbations d’origine naturelle et anthropique.
Sources (dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant par l’Alberta) : Timoney, 200336; Newfoundland Labrador Department of Natural Resources, 200940; Pannozza et Coleman, 200839, Ministère des Ressources Naturelles et de la Faune de Québec, 201041; Ministère de l’Environnement, 200638.