THÈME 3: HABITAT, ESPÈCES SAUVAGES ET PROCESSUS ÉCOSYSTÉMIQUES

Les principales constatations de cette section sont liées aux aspects de l'abondance et de la diversité des espèces sauvages. En premier lieu, on prend en considération la capacité des terres agricoles à soutenir la faune. On évalue par la suite les tendances pour les groupes d'espèces sélectionnés ayant une importante signification économique, culturelle ou écologique. On examine trois aspects des processus d'écosystème : la production primaire, les relations entre les prédateurs et les proies au moyen des réseaux alimentaires et les cycles de population, ainsi que le rôle des perturbations naturelles dans les écosystèmes forestiers.

Cliquer sur chacune des constatations clés suivantes pour en savoir plus.

CONSTATATIONS CLÉS

16. Paysages agricoles servant d'habitat Le potentiel des paysages agricoles à soutenir la faune au Canada a diminué au cours des 20 dernières années, principalement en raison de l'intensification des activités agricoles et de la perte de couverture terrestre naturelle et semi-naturelle.

17. Espèces présentant un intérêt économique, culturel ou écologique particulier De nombreuses espèces d'amphibiens, de poissons, d'oiseaux et de grands mammifères présentent un intérêt économique, culturel ou écologique particulier pour les Canadiens. La population de certaines espèces diminue sur le plan du nombre et de la répartition, tandis que chez d'autres, elle est soit stable ou en pleine santé ou encore en plein redressement.

18. Productivité primaire La productivité primaire a augmenté dans plus de 20 % du territoire végétalisé au Canada au cours des 20 dernières années et elle a également augmenté dans certains écosystèmes d'eau douce. L'ampleur et la période de productivité primaire changent dans tout l'écosystème marin.

19. Perturbations naturelles La dynamique des régimes de perturbations naturelles, notamment les incendies et les vagues d'insectes indigènes, est en train de modifier et de refaçonner le paysage. La nature et le degré du changement varient d'un endroit à l'autre.

20. Réseaux trophiques Des changements profonds dans les relations entre les espèces ont été observés dans des milieux terrestres et dans des milieux d'eau douce et d'eau marine. La diminution ou la disparition d'éléments importants des réseaux trophiques a considérablement altéré certains écosystèmes.