Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Biodiversité dans les rivières et lacs du Canada

Synthèse des données

Retournez à la table des matières

La biodiversité est un concept notoirement complexe et souvent mal défini. Si les profils de biodiversité sont définis simplement en utilisant les données existantes sur la présence des espèces et des habitats dans l’ensemble du Canada, des problèmes de comparabilité des données surgiront rapidement. À titre d’exemple, en combinant des relevés d’espèces individuelles (comme ceux qui sont effectués dans le cadre d’une évaluation des stocks halieutiques ou d’un plan de conservation d’une espèce en voie de disparition) sur une carte de répartition, il peut sembler que l’information obtenue soit pertinente, mais la méthode, le moment et l’endroit pour effectuer les observations risquent de varier considérablement selon l’étude. Lorsque les données sont réunies de cette façon, l’absence apparente d’espèces peut souvent être interprétée de plusieurs façons. Ces problèmes sont aggravés lorsque les données sur les espèces recueillies sur le terrain sont combinées pour examiner les profils relatifs à la richesse faunique à plus grande échelle. Ainsi, pour faire une interprétation solide sur le plan scientifique des profils liés à biodiversité, il est préférable de recueillir les données selon la même méthode. Bien entendu, la combinaison des données historiques rend souvent la tâche impossible et les nouvelles initiatives faisant intervenir plusieurs parties compliquent la donne, la normalisation des méthodes étant une question sujette à controverse qui entraîne des coûts de transaction élevés. Ce problème pourrait être contré en élaborant des stratégies axées sur les métadonnées, stratégies qui permettraient de partager les données à l’intérieur d’un réseau, même si ces données étaient recueillies selon des méthodes différentes. Les métadonnées peuvent former la base d’un outil d’évaluation préalable pour extraire les données qui présentent des propriétés communes à des fins précises d’établissement de rapports, tout en permettant le partage de données entre diverses parties.

Les Tableau 10, Tableau 11 et Tableau 12 résument les importantes tendances relatives aux lacs et aux rivières au Canada obtenues à partir d’analyses de données, d’analyses de la documentation et d’études scientifiques publiées, et ce, à l’échelle nationale et pour chaque écozone+. L’une des conclusions principales à tirer de cette analyse indique qu’il y a un manque général d’ensembles de données à long terme prélevées de façon uniforme. En dépit des stratégies de biosurveillance nationale élaborées récemment (voir la section sur le Réseau canadien de biosurveillance aquatique dans Environnement Canada, 2009b), les relevés de surveillance des communautés biologiques sont limités. Notre connaissance de la biodiversité dans les écosystèmes d’eau douce du Canada est hautement fragmentaire et une grande quantité d’information utile est actuellement inaccessible pour la surveillance et l’établissement de rapports. Bien que certains éléments de la biodiversité, en particulier la diversité des habitats, soient pris en considération dans les initiatives en cours, comme les études cartographiques des habitats d’eau douce de Conservation de la nature Canada (Ciruna et al., 2007), d’autres demeurent perdus dans les brumes institutionnelles entourant des îlots de données négligées et fragmentées. Afin d’accroître notre capacité de travailler avec cette ressource non exploitée de données, qui est pour l’instant inaccessible, il faudra des efforts améliorés et stratégiques dans le domaine de l’écoinformatique. Le fait d’associer les sources de données en ligne à l’aide d’outils améliorés de découverte de données et de rendre accessibles les données hors ligne constitue une première étape importante pour la compréhension des profils de la biodiversité aquatique à l’échelle nationale et de la façon dont ces profils changent depuis les dernières années.

Haut de la page

Tableau 10. Sommaire des tendances à l’échelle nationale relevées grâce à la présente analyse de données, à l’analyse de la documentation et à l’étude de recherches scientifiques publiées
Tendances dégagées à partir des données de 1970 à 2005
VariableDescription des tendances
Ampleur des conditions mensuellesPeu de tendances apparentes. Forte ↑ pour ce qui est de l’écoulement en avril et ↓ pour ce qui est de l’écoulement de mai jusqu’en août
Ampleur de l’écoulement – minimumPlupart des sites : ↔ (surtout pour les longues durées); le quart des sites environ présentent une ↓
Ampleur de l’écoulement – maximumPlupart des sites : ↔; un grand nombre de sites présentent toutefois une ↘ (surtout pour les longues durées)
Moment du minimum annuelPeu de sites présentent des tendances significatives; près de la moitié des sites présentent une ↗ pour ce qui est du minimum annuel (minimum annuel survenant plus tard)
Moment du maximum annuelPeu de sites présentent des tendances significatives; la plupart des sites présentent une pour ce qui est du maximum annuel (maximum annuel survenant plus tôt)
Fréquence des étiages extrêmesPlupart des sites : ↔
Fréquence des crues extrêmesPlupart des sites : ↔
Durée des événements extrêmesPlupart des sites : ↔; légère tendance à la ↓ pour ce qui est de la durée des épisodes d’étiage
Caractère soudain des événementsPeu de sites présentent des tendances significatives pour ce qui est de la vitesse d’augmentation et de diminution. ↗ pour ce qui est de la vitesse de diminution et ↘ pour ce qui est de la vitesse d’augmentation pour près de la moitié des sites. ↑ du nombre d’inversions dans le tiers des sites
EnglacementLe rapport de Veille au gel (2008c) fournit peu de preuves de changements dans l’englacement; ce résultat concorde avec l’analyse du présent rapport
DébâcleLe rapport de Veille au gel (2008d) montre que 40 sites sur 285 présentaient une tendance significative (p < 0,05) indiquant une fonte printanière hâtive, 168 autres sites montrant une tendance non significative (p > 0,05) indiquant la même chose; l’analyse pour le présent rapport montre que 8 sites sur 69 présentaient une tendance significative (p < 0,05) indiquant une fonte printanière hâtive, 46 autres sites montrant une tendance non significative (p > 0,05) indiquant la même chose
Connectivité des habitats1971 est l’année où le plus de barrages de plus de 10 m de hauteur ont été construits (57) Année de construction du premier gros barrage : 1830
La plupart des barrages ont été construits entre 1950 et 1990 et une baisse s’est produite au cours des dernières années
Les transferts et dérivations entre bassins (qui servent principalement à la production d’hydroélectricité) ont modifié les régimes hydrologiques, surtout en Saskatchewan, au Québec, en Ontario et à TerreNeuve-etLabrador
Les changements dans l’affectation des terres ont entraîné des modifications des régimes hydrologiques, comme c’est le cas dans le bassin du cours inférieur du Fraser
ContaminantsPeu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupations soutenues entourant l’augmentation des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sud
NutrimentsGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiques
AcidificationLes retombées acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et le pH dans les lacs touchés de cette région se rétablit; toutefois, il existe peu de signes de rétablissement biologique pour bon nombre de lacs touchés
↑ : hausse significative (p <0.1); ↗: tendance à la hausse (p >0.1); ↓ : baisse significative (p <0.1); =tendance à la baisse (p >0.1); M.D. : manque de données

Haut de la page

Tableau 11. Sommaire des tendances hydrologiques selon l’écozone+, de 1970 à 2005
Écozone+Ampleur des conditions mensuellesAmpleur de l’écoulement – minimumAmpleur de l'écoulement – maximumMoment du minimum annuelMoment du maximum annuelFréquence des étiages extrêmesFréquence des crues extrêmesDurée des événements extrêmesCaractère soudain des événements
ArctiqueMDMDMDMDMDMD.MDMDMD
Écozone+ maritime de l’AtlantiqueForte ↓ pour ce qui est de l’écoulement à la fin du printemps et en été↘ ↗ (plus tard)↘ (plus tôt)↗ ↘ pour la vitesse d’augmen-tation; ↗ pour la vitesse de diminution; ↔ pour les inversions
Cordillère boréaleMDMDMDMDMDMDMDMDMD
Plaines boréalesMDMDMDMDMDMDMDMDMD
Bouclier boréalPeu de sites présentent des tendances↓ et ↘ (sauf pour les longues durées - ↔)↓ et ↘↗ dans les régions du sud; ↘ dans l’ensemble de la région et dans l’ouest↘ dans l’en-semble de la région; ↗ dans le centre et l’ouest de la région↘ ↗ pour ce qui est des étiages et des crues extrêmes↘ pour la vitesse d’augmen-tation; ↗ pour la vitesse de diminution; ↔ pour les inversions
Plaines hudsoniennesMDMDMDMDMDMDMDMDMD
Plaines à forêts mixtesMDMDMDMDMDMDMDMDMD
Cordillère montagnardePeu de tendances claires, mais forte ↑ pour ce qui est de l’écoulement en avril↘ ↘ (plus tôt)↗ ↗ pour la vitesse d’augmen-tation; ↔ pour la vitesse de diminution; ↑ pour les inversions
Écozone+ de la forêt boréale de TerreNeuveAucune tendance claire; légère ↓ pour le mois d’août↓ et ↘↗ (plus tard)↗ (plus tard)
Écozone+ maritime du Pacifique↓ pour ce qui est de l’écoulement à la fin du printemps et en été↓et ↘↑ et ↗↗ (plus tard)↘ (plus tôt)↗ ↗ 
PrairiesMDMDMDMDMDMDMDMDMD
Taïga de la cordillèreMDMDMDMDMD.MDMDMDMD
Taïga des plaines↑ pour ce qui est de l’écoulement en hiver et au début du printemps↔ pour la vitesse d’augmen-tation et la vitesse de diminution; ↑ pour les inversions
Taïga du bouclierMDMDMDMDMDMDMDMDMD
Bassin intérieur de l’OuestMDMDMDMDMDMDMDMDMD
↑ : hausse significative (p < 0.1); ↗ : tendance à la hausse (p >0.1); ↓ : baisse significative(p <0.1); ↘: tendance à la baisse (p > 0.1); ↔ : partage entre les tendances à la hausse et les tendances à la baisse; M.D. : manque de données

Haut de la page

Tableau 12. Sommaire des tendances relevées grâce à la présente analyse de données, à l’analyse de la documentation et à l’étude de recherches scientifiques publiées, selon l’écozone+
Écozone+Englacement (selon les données du
Tableau 7)
Débâcle (selon les données du
Tableau 8)
Connectivité des habitats (selon les données de l’Association canadienne des barrages)ContaminantsNutrimentsAcidification
ArctiqueMDTendance indiquant une débâcle hâtive (c)Aucun barrage signaléPeu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Écozone+ maritime de l’AtlantiqueTendance indiquant un englacement hâtif (a)Tendance indiquant une débâcle tardive (b); aucune tendance claire (a)74 barrages construits au cours du XXe sièclePeu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Cordillère boréaleTendance indiquant un englacement hâtif (a)Tendance indiquant une débâcle hâtive (a, b et c)4 barrages construits entre 1950 et 1970Peu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Plaines boréalesTendance mixte (c)Tendance indiquant une débâcle hâtive (c)14 barrages construits entre 1950 et 1990Peu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Bouclier boréalMDMD265 barrages construits au cours du XXe siècle, 42 % ayant été construits entre 1950 et 1980Peu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Plaines hudsoniennesMDMD13 barrages construits entre 1960 et 1990,
10 ayant été construits entre 1970 et 1980
Peu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Plaines à forêts mixtesTendance mixte (c)Tendance indiquant une débâcle tardive (b); tendance mixte (c)67 barrages construits au cours du XXe sièclePeu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Cordillère montagnardeTendance mixte (c)Tendance indiquant une débâcle hâtive (c)39 barrages construits au cours du XXe sièclePeu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Écozone+ de la forêt boréale de Terre­NeuveTendance indiquant un englacement hâtif (c)Tendance indiquant une débâcle hâtive (c)39 barrages construits au cours du XXe siècle, 38 % ayant été construits entre 1980 et 1990Peu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Écozone+ maritime du PacifiqueMDMD47 barrages construits au cours du XXS,e sièclePeu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
PrairiesTendance mixte (c)Tendance indiquant une débâcle hâtive (a et b); tendance mixte (c)83 barrages construits pour la plupart (64 %) entre 1950 et 1970Peu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Taïga de la cordillèreMDMDAucun barrage signaléPeu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Taïga des plainesMDMD1 barrage construit en 1989Peu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Taïga du bouclierTendance indiquant un englacement tardif (c)Tendance indiquant une débâcle hâtive (c)177 barrages construits pour la plupart (88 %) entre 1970 et 1990Peu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.
Bassin intérieur de l’OuestMDMD19 barrages construits au cours du XXe sièclePeu d’information sur les tendances à long terme ailleurs que dans la région des Grands Lacs; les études dans l’Arctique révèlent des préoccupa-tions soutenues entourant l’augmenta-tion des taux de POP associée au transport de polluants depuis les régions industrialisées du sudGlozier et al. (2009 – projet de rapport) fournissent un sommaire national des tendances à long terme (19902006) pour ce qui est des taux d’azote et de phosphore dans les milieux aquatiquesLes dépôts acides dans l’est du Canada ont diminué depuis les années 1970 et les niveaux de pH des lacs concernés présents dans cette région se rétablissent. Toutefois, il y a peu de preuves indiquant une récupération biologique dans de nombreux lacs concernés.

Sources : (a) 1957­1996 : Zhang et al. (2001); (b) 1960­1997 : Burn et Hag Elnur (2002); (c) 1961­1990 : Duguay et al. (2006)

Haut de la page

Retournez à la table des matières