Services écosystémiques

Photo : Le séchage du saumon © iStock.com/fkienas
Le séchage du saumon

Services d'approvisionnement

Une série de caractéristiques écosystémiques et de facteurs socioéconomiques exercent une influence sur l'offre et le maintien des services écosystémiques. Bien que les changements en matière de services d'approvisionnement soient généralement les plus évidents, ils résultent souvent de modifications apportées aux services de régulation et de soutien et peuvent être étroitement associés aux changements des services culturels. Bon nombre de services écosystémiques sont aussi complémentaires, les changements dans plusieurs services étant produits par un facteur commun. Les exemples suivants illustrent certains types de menaces pour la fourniture continue de services écosystémiques au Canada.

Populations en déclin malgré les interventions humaines

Depuis 1971, on relâche du saumon coho d'élevage en alevinier dans le détroit de Georgia afin de suppléer les stocks naturels3. Le déclin de la production et de la survie marine, probablement attribuable en partie à des changements climatiques4, 5, en plus de taux d'exploitation élevés, a entraîné la forte chute généralisée des populations de saumon coho6. Malgré que les taux d'exploitation aient diminué, les populations de cette espèce n'ont pas été rétablies, et son abondance générale est toujours en déclin5, 6.

Survie marine et exploitation du saumon coho dans le détroit de Georgia
Pourcentage de survie et pourcentage d'adultes pêchés (exploitation), de 1986 à 2006
Graphe : Survie marine et exploitation du saumon coho dans le détroit de Georgia. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
Source : Mise à jour de Simpson et al., 20017.
Photo : Harde de caribous de Fortymile © David Cartier Sr.

Réduction des étendues et baisse des populations

Harde de caribous de fortymile
Carte : Étendue actuelle et étendue antérieure de la harde de caribous de Fortymile. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
 
Source : Adapté d'Environment Yukon, 20058.

La harde de caribous de Fortymile, autrefois une importante source d'alimentation et d'approvisionnement des habitants du Yukon, a décliné, passant d'une population de 500 000 au début des années 1900, à 7000 à la fin des années 19608. Ces déclins ont probablement été causés par des hivers rigoureux, la chasse excessive et la fragmentation du paysage. Cette population a connu une hausse depuis le début des années 1980, pour atteindre 43 000 têtes, phénomène principalement attribuable aux restrictions imposées aux prises et au programme de contrôle des loups. L'étendue de la harde de caribous représente actuellement une fraction de son ampleur historique, ceux-ci traversant rarement la frontière pour venir au Canada8.

Conditions environnementales changeantes

Les modifications de l'état de la glace de mer exercent une influence considérable sur les communautés nordiques qui dépendent de la glace. Par exemple, les résidants de l'île d'Igloolik sont complètement coupés de leur environnement durant la période d'englacement, et sont ainsi incapables de se déplacer vers des sites de récolte à l'extérieur de l'île9. Le gel débute beaucoup plus tard durant l'année et la glace prend plus de temps à se former complètement10. Les habitants dépendent énormément de la récolte pour leur subsistance et l'île d'Igloolik présente des possibilités limitées en matière de récolte. C'est pourquoi, ils prennent de plus en plus de risques pour récolter le phoque sur la lisière des glaces et se déplacent sur de la glace instable jusque sur les terres continentales pour récolter le caribou.

Engel de la glace de mer, Igloolik, Nunavut
Date de la prise de la glace, de 1969 à 2005
Graphe : Engel de la glace de mer, Igloolik, Nunavut. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
Source : Adapté de Laidler et al., 200910.

Des réductions d'accès semblables liées à l'état de la glace ont été signalées parmi les communautés de Sachs Harbour11, d'Ulukhaktok12 et de Churchill9, bien qu'un tel effet sur les résidants dépende de la collectivité.

D'autres types de changements environnementaux ont aussi nui à l'accès aux services d'approvisionnement. Par exemple, les projets de dérivation de la rivière Churchill et du fleuve Nelson afin de régulariser le niveau du lac Winnipeg ont réduit la capacité des Cris de naviguer sur les lacs et les cours d'eau environnants pour se nourrir et s'approvisionner13.

Changements de comportement des espèces sauvages

Photo : Bernaches du Canada © iStock.com/Whiteway

Malgré des augmentations de la population des Bernaches du Canada dans l'est de la taïga du Bouclier depuis le milieu des années 199014, les activités de chasse des Cris de la baie James ont connu moins de succès au cours des dernières années15. En effet, les chasseurs signalent que les Bernaches volent plus haut, que la période de migration s'est raccourcie ces dernières années et que leur route migratoire se situe davantage à l'intérieur des terres. On pense que ces changements de comportement sont dus à la modification du régime climatique, à la diminution des zostères et aux impacts du développement hydroélectrique16. Les changements de comportement des Bernaches sont aggravés par des changements dans les conditions environnementales durant les récoltes, en particulier les débâcles printanières moins prévisibles sur la côte. La combinaison de ces facteurs entraîne la réduction du nombre de sites de récolte adéquats ou accessibles. La récolte traditionnelle se base sur une rotation systématique et sur la « mise au repos » d'un certain nombre de sites de récolte regroupés aux environs d'un camp de base. Une diminution des sites de récolte, comme c'était le cas entre 1979 et 2006 (voir image), entraîne une pression de récolte accrue dans les sites restants, aggravant ainsi le problème16.

Récolte printanière de la bernache à la baie de Blackstone, Wemindji, Québec
Diminution des sites de récolte adéquats ou accessibles
Deux cartes montrant la baisse du nombre des sites de récolte printanière de la bernache dans la baie de Blackstone, à Wemindji (Québec). Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
Sources : Carte de 1979 adaptée de Scott, 1983 dans Peloquin, 200716
carte de 2006 adaptée de Peloquin, 200716.