Convention sur la diversité biologique

Contexte

La Convention sur la diversité biologique (CDB) a été ouverte à la signature à l'occasion de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement le 5 juin 1992. Le Canada a été le premier pays industrialisé à la signer et à la ratifier, lui apposant sa signature le 11 juin et la ratifiant le 4 décembre de la même année. La CDB est entrée en vigueur le 29 décembre 1993. On compte actuellement 193 Parties à la CDB, 192 États membres et la Communauté européenne.

Le texte officiel de la CDB est accessible par l'intermédiaire du Centre d'échange de la Convention.

Secrétariat

En 1993, un secrétariat intérimaire a été établi à Genève, en Suisse, jusqu'à ce que soit retenue la candidature du gouvernement du Canada et de la province de Québec de relocaliser le Secrétariat à Montréal (Québec) en 1996, où se trouvent toujours ses bureaux.

La Convention sur la diversité biologique (CDB) est présidée par M. Braulio Ferreira de Souza Dias qui a été nommé secrétaire exécutif en 2012. Ses prédecceseurs étaient M. Ahmed Djoghlaf (2005-2012), M. Hamdallah Zedan (1998-2005), M. Calestous Juma (1995-1998) et Mme. Angela Cropper (1993-1995).

Les fonctions du Secrétariat, qui figurent à l'article 24 de la CDB, sont les suivantes :

  • Organiser les réunions de la Conférence des Parties prévues à l'article 23 et en assurer le service;
  • S'acquitter des fonctions qui lui sont assignées en vertu de tout protocole à la présente convention;
  • Établir des rapports sur l'exercice des fonctions qui lui sont assignées en vertu de la présente convention et les présenter à la Conférence des Parties;
  • Assurer la coordination avec les autres organismes internationaux compétents, et en particulier conclure les arrangements administratifs et contractuels qui pourraient lui être nécessaires pour s'acquitter efficacement de ses fonctions;
  • S'acquitter de toutes autres fonctions que la Conférence des Parties pourrait décider de lui assigner.
Introduction