Intendance

Normes et codes de pratique

Plus de 94 % des forêts du Canada, 100 % de l'eau et de vastes régions de parcours sont de propriété publique. Un certain nombre de normes, de codes de pratique et de programmes de certification existent pour favoriser la conservation de la biodiversité dans ces régions, et sur les terres forestières et agricoles privées. Voici quelques exemples :

  • Cinq pêcheries de la côte du Pacifique et sept pêcheries de la côte de l'Atlantique ont obtenu la certification de pêcheries durables du Marine Stewardship Council4. Cette certification a été attribuée à certaines d'entre elles pour leur succès dans la réduction de prises accessoires. Les niveaux de prises accessoires de morue, de flétan du Groenland et de plie canadienne sont inférieurs à 2,5 %5 et des niveaux plus bas ont été enregistrés dans certaines régions6;
  • En 2006, environ 28 % des exploitations agricoles au Canada ont indiqué qu'elles avaient élaboré des plans agroenvironnementaux pour diminuer l'incidence des pratiques agricoles sur l'environnement7.

Certification forestière au Canada

Superficie (en millions de km2), de 2000 à 2009
Graphe : Certification forestière au Canada. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
 
Source : Metafore's Forest Certification Resource Centre, 20098

Pour que leurs terres forestières obtiennent la certification, les sociétés forestières doivent démontrer qu'elles ont adopté des activités d'intendance et qu'elles contribuent à la conservation de la biodiversité en vertu d'un cadre de gestion durable des forêts. Au Canada, le nombre de terres forestières qui obtiennent une telle certification est en constante augmentation depuis 2000. En date de 2009, près de 1,5 million de km2, soit 87 % de la région boisée exploitée au Canada, ont obtenu la certification. Ce chiffre représente 40 % des forêts certifiées du monde8.