Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport technique thématique no 3. - Lignes directrices pour la préparation des produits du RETE – Schéma de classification des terres pour le Rapport sur l'état et les tendances des écosystèmes

Autres classifications de couverture terrestre/végétation


Cette section décrit les autres légendes ou schémas de classification nationaux qui n'ont pas été utilisés directement dans les analyses nationales de couverture terrestre produites pour le RETE, mais qui sont toujours à prendre en compte dans un schéma global de classification de couverture terrestre à utiliser dans les rapports du RETE.

Haut de la page

Système de classification des zones humides canadiennes

Le système de classification des zones humides canadiennes (Groupe de travail national sur les terres humides, 1997) comporte trois niveaux :

  1. Classe de zone humide : Distinction établie en fonction de « propriétés de la zone humide qui reflètent l'origine génétique générale de la zone humide et la nature de l'environnement » (tourbière, faigne, marécage, marais ou eaux peu profondes).
  2. Forme de zone humide : « Subdivisions de chaque classe d’après la morphologie de surface, du modelé, du type d'eau et des caractéristiques morphologiques du sol minéral sous-jacent » (par exemple, tourbière en couverture, tourbière de bassin, tourbière effondrée).
  3. Type de zone humide : « Subdivisions de forme et de sous-forme de zone humide fondées sur les caractéristiques physionomiques des communautés végétales » (par exemple, plantes herbacées non graminoïdes, graminoïdes). Les types de zones humides peuvent s'appliquer à plus d'une classe.

Tel qu’il a été mentionné ci-dessus, les zones humides dans l'Inventaire forestier national peuvent être différenciées selon le type de couverture terrestre et de végétation qui correspond directement au troisième niveau du système de classification des zones humides (type de zone humide, Tableau 3). Cependant, la différenciation des classes et des formes de zones humides n'est pas toujours possible pour les données de l'Inventaire forestier national (Tableau 4). Les classes de zones humides pourraient correspondre à un certain nombre de polygones de zones humides de l'Inventaire forestier national. En règle générale, le système de classification des zones humides canadien classifie les zones humides de façon plus détaillée que nécessaire aux fins du RETE.

Haut de la page

Classification nationale de la végétation au Canada

La composante canadienne de la classification internationale de la végétation, la Classification nationale de la végétation au Canada, a vu le jour en 1998. L'élaboration du système de classification nationale de la végétation canadienne est en cours et fondée sur la version révisée de la norme Federal Geographic Data Committee – National Vegetation Classification Standard (qui n'avait pas encore été mise en œuvre aux États-Unis au moment de la rédaction du présent document). Au moment de la rédaction du présent document, le travail est terminé en ce qui a trait à la définition du niveau de classification le plus général et est en cours au niveau de l'association pour les forêts et les forêts claires par l'entremise de la Classification canadienne des écosystèmes forestiers du Service canadien des forêts (voir le Tableau 5). Les divisions au sein du reste de la hiérarchie n'avaient pas été déterminées ni officialisées.

Tableau 5. État de la catégorisation de la hiérarchie de la Classification nationale de la végétation au Canada.
NiveauÉtat de la catégorisation
Niveaux supérieurs (principalement fondés sur la physionomie)
Classe de formationPrédéfinie dans cinq unités de forme de croissance : mésomorphe, xéromorphe, cryomorphe, lithomorphe et hydromorphe
Sous-classe de formationNon classée au moment de la rédaction du présent document
FormationNon classée au moment de la rédaction du présent document
Niveaux intermédiaires (tant en fonction de la floristique que de la physionomie)
DivisionNon classée au moment de la rédaction du présent document
MacrogroupeNon classé au moment de la rédaction du présent document
GroupeNon classé au moment de la rédaction du présent document
Niveaux inférieurs (principalement en fonction de la floristique)
AllianceNon classée au moment de la rédaction du présent document
AssociationTravail en cours pour la catégorisation des associations de forêts et de forêts claires dans l'ensemble de la Classification canadienne des écosystèmes forestiers

Source : Baldwin (2008, comm. pers.). Pour des renseignements à jour, visitez le site http://cnvc-cnvc.ca/

Haut de la page

Service national d'information sur les terres et les eaux

Le Service national d'information sur les terres et les eaux (SNITE) est un service en ligne en cours d'élaboration par Agriculture et Agroalimentaire Canada en étroite collaboration avec d'autres ministères fédéraux, des gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux, des groupes de producteurs et de l'industrie, ainsi que le milieu universitaire pour offrir un accès facile aux renseignements agroenvironnementaux, y compris l'utilisation des terres, les sols, les eaux, le climat et la biodiversité (Agriculture et agroalimentaire Canada, 2008). Au moment de la rédaction du présent document, le Service national d'information sur les terres et les eaux a terminé la phase 1 sur 4, son achèvement étant prévu en 2009.12

Les classes de couverture terrestre fournies par l'entremise du Service national d'information sur les terres et les eaux pour les terres agricoles pour l'année 2000 étaient les suivantes :

  1. Plans d'eau
  2. Sols nus
  3. Terres aménagées ou bâties
  4. Arbustaies
  5. Terres humides
  6. Prairies indigènes
  7. Terres en culture annuelle 
  8. Cultures vivaces et pâturages
  9. Forêt de conifères
  10. Forêt feuillue
  11. Forêt mixte

Haut de la page

Observation de la Terre pour le développement durable des forêts

L'observation de la Terre pour le développement durable (OTDD) des forêts est un projet du Service canadien des forêts en partenariat avec l'Agence spatiale canadienne visant à cartographier la couverture terrestre forestière du Canada à l'aide d'imagerie satellitaire. Une carte de la couverture terrestre des écozones forestières du Canada (toutes à l'exception des trois écozones arctiques, des prairies et des plaines à forêts mixtes) vers 2000 a été produite à partir de données Landsat dans le cadre de ce projet (Wulder et al., 2008). La légende utilisée pour l’observation de la Terre pour le développement durable a été mise au point pour être compatible avec le schéma de classification de la couverture terrestre de l'Inventaire forestier national : (voir la page 7) et est considérée comme une légende fermée devant être applicable dans l'ensemble du Canada pour un éventail de produits liés à la couverture terrestre (Wulder et Nelson, 2003).

Haut de la page

Évaluation des écosystèmes pour le millénaire

Dans le volume 1 de l'Évaluation des écosystèmes pour le millénaire (2005), dix unités de déclaration sont utilisées. Ces unités sont désignées sous le nom de « systèmes » et non « d'écosystèmes » et sont les suivantes :

  1. Marine
  2. Côtière
  3. Eaux intérieures
  4. Forestière
  5. Zones arides
  6. Îles
  7. Montagne
  8. Polaire
  9. Cultivées
  10. Urbaines

Haut de la page


Notes

Note 12

Le Service national d'information sur les terres et les eaux  a pris fin en mars 2009 et est devenu un service continu connu sous le nom d'Agrogéomatique.

Retournez à la note12