THÈME 4: INTERFACE SCIENCE-POLITIQUE

Bien que l'interface entre la science et la politique ne soit pas le centre d'intérêt de la présente évaluation, on a soulevé des thèmes et des idées pendant tout le processus de rédaction et d'examen et on les a regroupés en deux catégories. La première catégorie décrit la nature et la qualité des renseignements disponibles pour évaluer l'état de l'écosystème et les tendances au Canada. La deuxième catégorie décrit les répercussions des politiques issues de changements rapides et imprévus et du dépassement des seuils écologiques, plus particulièrement dans le contexte des changements climatiques.

Cliquer sur chacune des constatations clés suivantes pour en savoir plus.

CONSTATATIONS CLÉS

21. Surveillance de la biodiversité, recherche, gestion del'information et production de rapports Les renseignements de surveillance recueillis sur une longue période, normalisés, complets sur le plan spatial et facilement accessibles, complétés par la recherche sur les écosystèmes, fournissent les constatations les plus utiles pour les évaluations de l'état et des tendances par rapport aux politiques. L'absence de ce type d'information dans de nombreux secteurs a gêné l'élaboration de la présente évaluation.

22. Changements rapides et seuils La compréhension grandissante des changements rapides et inattendus, des interactions et des seuils, en particulier en lien avec les changements climatiques, indique le besoin d'une politique qui permet de répondre et de s'adapter rapidement aux indices de changements environnementaux afin de prévenir des pertes de biodiversité majeures et irréversibles.