Millieux humides

Delta des rivières de la Paix et Athabasca

Carte montrant la situation géographique du delta des rivières de la Paix et Athabasca. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).Le delta des rivières de la Paix et Athabasca, qui fait plus de 5000 km2, est l’un des plus grands deltas intérieurs d’eau douce au monde. Formé de deux grands lacs centraux et de plus de 1000 petits lacs et milieux humides59, ce delta est d’une importance internationale pour les oiseaux aquatiques, les bisons et les poissons4. La dynamique du delta est fortement influencée par les fluctuations à court et à long terme des niveaux d’eau, y compris les crues printanières occasionnelles provoquées par les embâcles60, 61 et les débordements d’eaux libres en été, avec des intervalles de sécheresses entre les inondations62. Des études ont montré que la fréquence récente d’embâcles et d’inondations se situe dans la plage des variations et des intervalles historiques63-65. Néanmoins, bien que le delta ait connu d’importants épisodes d’embâcles et d’inondations depuis les années 194066, le plus récent épisode s’étant produit en 199760, 64, des analyses du paysage ont découvert une importante tendance générale à la sécheresse entre la période de 1945 et 2001, au cours de laquelle les communautés des milieux humides ont diminué, alors que cell des milieux secs ont augmenté63, 67.

Il est difficile de déterminer la cause des modifications des paysages, car le delta change constamment en raison des changements climatiques, de l’hydrologie et des processus deltaïques, qui sont tous variables et influencés par des facteurs naturels et anthropiques63, 65, 66. Les influences depuis les 45 dernières année comprennent60, 62, 66, 68-72 :

  • un climat plus chaud et sec;
  • la prévention d’un changement naturel dans le cours de la rivière Athabasca, en 1972, et la présence naturelle d’une percée d’un canal en 1982;
  • la régularisation de l’écoulement, notamment la construction du barrage Bennett sur la rivière Peace en 1968 et de déversoirs subséquents sur les voies d’évacuation en 1975–1976 en réponse aux préoccupations relatives aux changements de niveaux d’eau dans les lacs reliés;
  • les modifications dans l’utilisation des terres et le développement, y compris la foresterie, l’agriculture et l’extraction du bitume;
  • les utilisations croissantes de l’eau;
  • les changements culturels.

La diminution prévue de la fréquence d’inondations dues aux embâcles au cours du prochain siècle en raison des changements climatiques pourrait aboutir à une plus grande sécheresse73, et un aménagement supplémentaire en amont pourrait ajouter un stress supplémentaire sur l’écosystème du D. Peters, Environnement Canada delta.

  Photo : Ruisseau Mamawi, delta des rivières de la Paix et Athabasca © D. Peters, Environnement Canada
  Ruisseau Mamawi, delta des rivières de la Paix et Athabasca