Dépôts acides

Photo : Lacs du Bouclier boréal © Roy Neureuther, EC – S et T de l’eau
Lacs du Boucler boréal

Tendances des concentrations de sulfate et de l’acidité des lacs du bouclier boréal

Sulphates (microéquivalent par litre), de 1972 à 2008
Carte et graphiques : Tendances des concentrations de sulfate et de l’acidité des lacs du Bouclier boréal. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
La réponse du lac Clearwater est liée à sa proximité des sources d'émissions de dioxyde de soufre à Sudbury.
Source : Adapté de Jeffries et al., 200319.

 

De 1980 à 2006, les émissions de dioxyde de soufre au Canada et aux États-Unis ont chuté d'environ 45 %, et les émissions d'oxydes d'azote ont diminué d'environ 19 %20. Bien que l'on ait relevé des diminutions marquées de la présence de sulfates dans les lacs peu après les réductions d'émissions19-21, la réponse de l'acidité des lacs (mesurée par le pH) s'est manifestée lentement et de façon moins généralisée, ce qui est, en partie attribuable aux diminutions de calcium, également en lien avec les dépôts acides20. Les chutes de calcium ont également menacé certaines espèces clés de zooplancton22. Des améliorations encourageantes sur le plan biologique ont été remarquées à certains endroits1,21, 23-26. Même à la suite d'une récupération chimique, les communautés biologiques risquent de ne pas retrouver leur condition précédant l'acidification, car de nombreux facteurs autres que l'acidité exercent une influence sur le rétablissement biologique23, 27.