Dépôts acides

Effets de l’acidification sur le saumon de l'Atlantique

État des rivières à saumons en Nouvelle-Écosse, 1996
Carte : Effets de l’acidification sur le saumon de l’Atlantique. Cliquez pour obtenir une description du graphique (nouvelle fenêtre).
Source : Adapté de Watt et al., 200028.

Malgré les plus faibles taux de dépôts acides enregistrés dans l'est de l'Amérique du Nord, l'écozone+ maritime de l'Atlantique détient les eaux parmi les plus acides en raison du faible pouvoir tampon du sol29, 30. Aucun changement mesurable du pH ne s'est produit malgré les diminutions d'émissions de dioxydes de soufre. Ce phénomène a fait en sorte qu'il s'agit de l'habitat du poisson le plus gravement atteint en Amérique du Nord29. Le saumon atlantique est extrêmement sensible à l'acidité et, en 1996, 14 migrations de saumon atlantique sur le littoral de la Nouvelle-Écosse ont disparu à cause de l'acidité de l'eau, 20 autres ont subi des répercussions sévères, alors que 15 autres ont été légèrement touchées28. On s'attend à ce que le rétablissement des propriétés chimiques de l'eau et de l'environnement prenne des décennies de plus en Nouvelle-Écosse qu'ailleurs au Canada28-30.